pintores colombianos
German Rodriguez

L'influence du passé précolombien

Il y a trois questions qu'un homme doit se poser en permanence :
D'où je viens ? Qui suis-je ? Où vais-je ?

Ces trois questions m'ont été posées il y a longtemps par mon Maître (Armando Villegas) ; et tenter d'y répondre m'a amené à étudier les cultures précolombiennes d'Amérique, me confrontant ainsi aux deux grands empires de notre continent : l'Inca et le Maya-Aztèque.

Mon esprit a été fasciné par l'étude de ces cultures in situ. J'ai pu ainsi rencontrer mon passé, découvrir quelque chose plein de mystères et d'objets dignes d'admiration.

Là, la pierre, la matière, abandonne son essence première pour devenir un être vivant. Elle vibre intensément. C'est un élément riche d'interrogations qui répand une énergie perceptible impossible à capturer ou limiter.

Je prends des éléments pour les transformer dans une logique personnelle (intuition) et qui, mélangés à la couleur, me conduisent à la construction finale.

L'Amérique précolombienne est remplie de beaux objets, admirables dans leur plastique, qui, pour un artiste, valent la peine d'être investis dans une réinterprétation personnelle.